Présentation

Je m’appelle Caroline George,

Je suis entrée au sein de la société LES PETITES en septembre 2000 en tant que démonstratrice responsable du stand au Bon Marché à Paris. Trois ans plus tard, je suis passée aux Galeries Lafayette Haussmann où je suis restée responsable de stand jusqu’en janvier 2010. Depuis, je travaille sur le stand du Printemps Haussmann.

En septembre 2009, un nouveau directeur commercial a été recruté par la présidente de la société LES PETITES avec pour mission la réorganisation du réseau : audit du réseau, mise en place d’une équipe « d’animateurs », fixation d’objectifs quantitatifs et qualitatifs, mise en place d’outils d’ « aide à la performance » et application de nouvelles méthodes de management.

Nos conditions de travail se sont rapidement dégradées et les départs de salariés — licenciements, ruptures conventionnelles, démissions — se sont multipliés de manière spectaculaire.

J’ai donc décidé de créer une section syndicale CGT dans l’entreprise pour dénoncer cette situation. Le premier tract fut distribué en juin 2010 (à lire ici).

  • En 2007 : 6 licenciements (la direction a refusé de me communiquer le nombre des démissions. Les ruptures conventionnelles n’existaient pas encore).
  • En 2008 : 3 licenciements (la direction a refusé de me communiquer le nombre des démissions et des ruptures conventionnelles).
  • En 2009 : 0 licenciement, 2 ruptures conventionnelles, 26 démissions.
  • En 2010 : 2 licenciements, 17 ruptures conventionnelles, 60 démissions.
  • En 2011 : 10 licenciements, 4 ruptures conventionnelles, 48 démissions.
  • En 2012 (à fin novembre) : 11 licenciements, 9 ruptures conventionnelles, 55 démissions.
  • En 2013 (à fin mai) : 7 licenciements, 3 ruptures conventionnelles, 23 démissions, 2 abandons de poste.

(Chiffres de la direction. N.B. : la direction refuse dorénavant de me communiquer les chiffres).

Entre 2010 et 2012, il y a eu au moins 23 licenciements, 30 ruptures conventionnelles et 163 démissions pour un effectif moyen de 130 salariés. Soit 216 ruptures de contrat de travail en 3 ans.

Rien qu’en 2012, la direction a recouru à 67 temps pleins pour occuper 29 postes de responsable de point de vente. Un salarié sur deux a quitté l’entreprise LES PETITES cette année-là (75 salariés sur 147).

Ces chiffres sont l’expression d’un véritable malaise au sein de l’entreprise LES PETITES qui m’a été confirmé par des dizaines de salariés dont 30 (vendeuses, responsables de boutiques, stylistes, comptable…) que j’ai accompagnés à leur demande à l’entretien préalable au licenciement.

Beaucoup d’entre eux ont depuis contesté avec succès leur licenciement devant la juridiction prud’homale.

En septembre 2010, j’ai écrit à la direction pour que soient organisées des élections afin que nous ayons pour la première fois des institutions représentatives et des représentants du personnel. Après bien des retards, des pressions et des contestations de la part de la direction, ainsi qu’une décision du Tribunal d’instance de Paris reconnaissant une violation grave par l’employeur de son obligation de neutralité, ces institutions sont aujourd’hui en place sous la forme d’une délégation unique du personnel (DUP).

Les membres de la DUP exercent à la fois les attributions des délégués du personnel et celles du comité d’entreprise. La DUP LES PETITES est composée d’un élu titulaire pour le collège agents de maîtrise et cadres, et de quatre élus titulaires pour le collège employés. Les élus qui se sont présentés en tant que candidats « libres » ont tous revendiqué ouvertement leur proximité avec la direction LES PETITES.

Pour ma part, en tant que déléguée syndicale CGT et déléguée du personnel élue titulaire, je représente l’ensemble des salariés LES PETITES.

Depuis 2010, je me bats pour instaurer un dialogue social loyal et respectueux et pour améliorer nos conditions de travail.

Depuis 2010, la direction refuse catégoriquement d’engager le dialogue social et tente par tous les moyens de faire disparaître toute expression revendicative dans l’entreprise.

Caroline George (décembre 2013)

Unissons-nous ! c’est ensemble que nous imposerons à la direction un changement de méthodes et de comportement. Le droit du travail sera appliqué au sein de la société LES PETITES. Un syndicat c’est fait pour ça.

One Response to Présentation

  1. belkhatir says:

    bon courage camarade , je suis à l ul cgt de poissy . J »ai désigné une personne ,cadre, comme RSS et qui est le même cas que toi. Demain on va distribuer un tract devant la porte de l Etablissement pour la faire connaitre à ses collègues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>