La direction contre le blog : entretien préalable au licenciement

Depuis décembre, la présidente de la société Les Petites et le directeur général ont exigé que je retire du blog mes comptes rendus des réunions du CE et des DP, au motif que « l’interdiction de diffuser ces documents à l’extérieur de l’entreprise est générale, que leur contenu ait ou non un caractère confidentiel. »

Ils ont aussi exigé que « j’expurge » du blog toutes mentions dénigrantes ou diffamatoires à l’encontre de la société, me menaçant de suites disciplinaires et judiciaires.

Je me suis expliquée à plusieurs reprises auprès d’eux sur les raisons pour lesquelles je refusais d’obtempérer à ces injonctions.

J’ai indiqué que sans le blog les salariés disséminés dans toute la France ne pouvaient avoir connaissance ni des travaux de leurs instances représentatives, ni des actions de la section syndicale CGT (voir notamment l’article : Communication des représentants du personnel : l’hypocrisie de la direction Les Petites).

J’ai précisé que je n’ai jamais diffusé de procès-verbaux mais uniquement les comptes rendus de la section syndicale CGT qui ne comportent strictement aucune information confidentielle.

J’ai maintenu que mes propos n’ont jamais été dénigrants, diffamatoires ou mensongers et qu’ils relèvent de la libre critique et de la liberté d’expression.

La direction a rejeté catégoriquement mes explications, écrivant : « Vous comprendrez parfaitement que votre comportement provocateur ne peut en aucun cas être justifié par la défense des droits des salariés et dépasse très largement les limites de la libre expression syndicale. »

Ayant fixé les limites de la libre expression syndicale, la direction m’a donc sanctionnée pour insubordination par un avertissement (en janvier), puis par une mise à pied de 3 jours (en mars) et elle vient maintenant d’engager la procédure de licenciement disciplinaire.

Je considère pour ma part ne pas avoir outrepassé les limites de la liberté d’expression et ne pas avoir manqué à mon obligation de discrétion en tant que membre du comité d’entreprise.

J’estime que la défense de nos droits trop souvent bafoués (voir la rubrique Réclamations et revendications), le refus catégorique de la direction d’engager le dialogue (voir notamment l’article NAO chez LES PETITES : Un grand vide!), et les nombreuses tentatives pour étouffer toute expression revendicative au sein de l’entreprise (voir par exemple l’article Interview de Caroline, démonstratrice chez LES PETITES), justifient la poursuite de l’action syndicale sur un blog public.

J’assume pleinement cette décision et j’appelle encore une fois la présidente de la société Les Petites à renoncer à l’affrontement et à ouvrir des négociations en vue d’un accord d’entreprise raisonnable et d’un engagement pour une gestion du personnel bénéfique à tous.

La vidéo du rassemblement de soutien lors de mon entretien préalable :


Rassemblement de soutien à Caroline, déléguée CGT par udcgt75

Lors de cet entretien, la direction m’a reproché 3 choses :

  1. d’avoir commis une insubordination réitérée vis-à-vis de l’employeur en refusant de retirer du blog syndical mes comptes rendus des réunions du CE et des DP « publiés en totale violation des dispositions légales » ;
  2. d’avoir outrepassé les « limites raisonnables du droit d’expression » en ayant notamment tenu des propos diffamatoires et mensongers à l’encontre du directeur général Les Petites dans le cadre d’une main courante déposée au commissariat de police pour injures et menaces de sa part ;
  3. de faire preuve d’un manque de motivation lié à mon « attitude négative » et caractérisé par une baisse de mon chiffre qui ne correspond pas à mon statut et à mon ancienneté.

Un grand merci à tous les militants de la CGT et les sympathisants qui m’ont soutenu lors de l’entretien, ainsi qu’à ma valeureuse collègue qui a eu le courage de m’accompagner à l’entretien préalable au licenciement.

This entry was posted in Justice, NEWS and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>